L'histoire du costume du Père Noël

L’histoire du costume du Père Noël

 

Voici déjà la fin du mois de décembre,   quelques  personnages de Noël sont déjà passés : St Nicolas, Hans Trapp ou le Père Fouettard, le 6 décembre, Ste Lucie, le Christkindel,  le 13 décembre, le bonhomme hiver, et nous attendons la venue du plus célèbre d’entre tous, je veux bien sûr parler du Père Noël….

Le Père Noël, tel que nous le connaissons aujourd’hui, n’est pas né comme ça, un matin, tout de rouge et de blanc vêtu, de la cuisse de Jupiter ou de  l’imagination d’un marketeur. Il a fait un très grand voyage et c’est ce grand voyage que je vais vous conter.

Il était une fois…..

Icône de St Nicolas représenté avec les trois enfants sauvés du saloir

Icône de St Nicolas représenté avec les trois enfants sauvés du saloir

Il était une fois Nicolas de Myre, évèque, plus connu depuis sous le nom de  St Nicolas dont le culte remonta d’Italie en Europe du Nord en passant par la Hollande où il résista au protestantisme dominant, laïcisé après la Reforme sous le nom néerlandais de Sinterklass... Aube blanche, chape rouge, barbe et cheveux blancs.

Il était une fois en Allemagne, au XVIII ème siècle, la laïcisation des personnages de Noël par les souverains, faisant renaître les fées, les lutins et le vieil homme de l’hiver des légendes germaniques devenant le vieil homme de Noël.

Le lutin de Noël accompagné de sa chèvre

Le lutin de Noël accompagné de sa chèvre

Il était une fois, au royaume du Danemark,  le Julenisse, lutin de Noël distribuant des cadeaux le soir de Noël. Si ses vêtements étaient autrefois ceux d’un paysan, il adoptera ceux du Sancta Clauss américain vers la fin du XIX ème.siècle.

Il était une fois, dans « Histoire de ma vie » en 1856, Georges Sand racontant l’arrivée du petit père noël  (vers 1810) par la cheminée de son enfance, laissant un gâteau dans son soulier…

Il était une fois l’émigration hollandaise vers l’Amérique…. Sinterklass était du voyage

 

Pour créer une légende mondiale, le bouche à oreille ne suffit pas.

C’est grâce aux écrivains et illustrateurs que peu à peu se dessine, au cours du XIX ème siècle, l’image du Père Noël tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Extrait de poème "La nuit de Noël" de Clément Clarke Moore en 1822

Extrait de poème « La nuit de Noël » de Clément Clarke Moore en 1822

En 1822, Clément Clarke Moore reprend le personnage pour rédiger, pour sa famille et son proche entourage, un poème nommé « La Nuit de Noël ». Bien que dans la traduction française, Sancta Clauss soit traduit par St Nicolas, la description qu’il en est faite ne correspond plus du tout à ce brave et sage évêque. Sancta Clauss est bedonnant, avec des fossettes rieuses, des paumettes fleuries et un nez comme une cerise. Il est vêtu de fourrure, passe par la cheminée avec son gros sac et conduit un traîneau tiré par 8 rennes dont les noms sont cités pour la première fois

En 1823, dans l’état de New York, un journal publie juste avant Noël, ce poème  qui sera repris les années suivantes dans d’autres journaux….

 Au Royaume Uni, le passage de la célébration de la St Nicolas vers Noël se fixe avec les contes de Noël de Charles Dickens vers 1850.

 

Un Père Noël rouge vert ou bleu ?

Father Christmas tout de vert vêtu

Father Christmas tout de vert vêtu

Il faudra encore attendre quelques décennies pour voir  un Père Noël rouge prendre le dessus sur des Bonhommes Hiver de blanc, bleu ou vert vêtus. Pendant le XIX ème siècle de nombreux artistes dessinent le Père Noël dont la forme du vêtement varie encore au gré de l’imagination.

Dans cette illustration, l'habit du Père noël ressemble étrangement au Long John, sous-vêtement typique des cowboy

Dans cette illustration, l’habit du Père noël ressemble étrangement au Long John, sous-vêtement typique des cowboy

 

 

 

Struwwelpeter, une image de St Nicolas en 1844, en Allemagne

Struwwelpeter, une image de St Nicolas en 1844, en Allemagne dans le célèbre livre pour enfants

Thomas Nast, célèbre illustrateur et caricaturiste au journal New-yorkais Harper’s Weekly, à partir de 1860,  le représentera pendant près de 30 ans habillé de rouge, rouge qui passera peu à peu du sombre au vif, si bien qu’on lui attribut souvent la paternité de son aspect actuel.

Le Père Noël et Coca Cola, une collaboration gagnant/gagnant

Coca cola et le Père Noël

C’est en 1931 que pour la première fois Coca Cola utilise l’image du Père Noël dans sa publicité. Mais déjà, dès le  début de XX ème siècle, de nombreuses firmes intègrent ce brave vieillard sympathique dans leurs publicités : Michelin, Colgate, Waterman… Coca Cola bien sûr, ne résiste pas à l’idée de lui faire boire  sa célèbre boisson   durant sa tournée…. Donc, si Coca Cola n’a pas inventé le Père Noël rouge et blanc tel que nous le connaissons aujourd’hui, il a  contribué à sa diffusion mondiale…. (et vice versa) Et tous les deux sont aussi connus sur toute la planète, une superbe collaboration de marketing.

 

Le look du Père Noël

Carte postale du Père Noël faisant sa tournée en skis

Carte postale du Père Noël faisant sa tournée en skis

Un grand manteau, une capeline avec une capuche bordée de fourrure

Un grand manteau, une capeline avec une capuche bordée de fourrure

 

Au fur et à mesure des décennies, deux silhouettes du Père Noël se distinguent. Toujours vêtu de rouge et de fourrure blanche, il est parfois vêtu d’une longue robe ou d’un long manteau allant jusqu’à la cheville ou jusqu’au sol, avec une capeline et une capuche, alors que dans d’autres représentations, il est vêtu d’un pantalon, d’une veste mi-longue avec des bottes et un gros ceinturon.

pere-noel-pantalon-veste-bonnet-bottes-ceinturonSi le premier à longtemps été représenté sur le vieux continent tant sur les cartes de voeux que dans les livres pour enfants, le second est arrivé à travers les nombreux films américains produits pour les périodes de fête.

Et puis, soyons un peu pratique, si le long manteau permet de rester bien au chaud pendant le voyage en traineau depuis le pôle nord, (nous rappelant Anna Karenine ou le docteur Jivago) il est bien plus pratique d’être en pantalon et en veste pour monter sur les toits et descendre par la cheminée.

Les costumes de Père Noël à l’Atelier la Colombe

Père noël européen traditionnel, longue robe, capeline et capuche

Père noël européen traditionnel, longue robe, capeline et capuche

A l’Atelier, nous portons une attention toute particulière à nos costumes de Père Noël. Réalisés dans de belles matières et des fourrures épaisses que nous changeons régulièrement, nous proposons nos costumes dans plusieurs tailles car nous estimons qu’un beau costume, bien ajusté contribue à la magie de Noël….

Père Noël Américain, pantalon, veste, ceinturon, bonnet

Père Noël Américain, pantalon, veste, ceinturon, bonnet

Alors, Américain ou pas, qu’importe, c’est si bon de croire encore au Père Noël….  Quoique….

Mon plus beau Noël fut l’année de mes sept ans  lorsque j’ai arrêté d’y croire. Mes parents m’ont autorisé à veiller avec eux alors que mes frères et sœurs étaient déjà couchés et j’ai pu déposer moi-même sous le sapin le cadeau que j’avais acheté à ma petite sœur et filleule avec mes économies…. L’attente dans le secret des « grands » en a fait l’un de mes plus beaux souvenirs d’enfance….   Cela peut aussi être magique de ne plus croire au Père Noël  quand nos actions amènent dans le regard de l’autre l’étincelle de bonheur et de merveilleux que nous trouvions enfant dans la magie de Noël..

 

Alors, si vous aussi, vous avez un souvenir à partager, n’hésitez pas, laisser un commentaire ci-dessous