Les exceptionnelles de la Colombe

Les exceptionnelles de la Colombe

Dans cette société où l’on a l’impression que tout va de plus en plus vite, comme le dit le dicton : « le temps, c’est de l’argent ».…  Et si l’on arrêtait un peu le temps, juste pour créer des pièces exceptionnelles, juste pour prendre le temps d’aller jusqu’au bout de ses rêves….

C’est ce que nous faisons de temps à autre à l’Atelier la Colombe pour lutter contre le mercantile, le trop vite fait, les heures comptées et reportées sur les factures…. Transformer « le beau » que nous avons dans la tête en pièces exceptionnelles pour rêver et faire rêver…. sans compter, pour ne pas vivre frustrées de ce que l’on ne nous commande pas…

Nous vous proposons ici trois pièces exceptionnelles, exposées au salon des métiers d’art Résonance[s] et que nous exposons de temps à autre pour montrer le savoir-faire de l’Atelier :

Arlecchina 

Exposée au salon Résonance[s] 2012, salon des métiers d’art.

Arlecchina, gravure de Maurice SAND (1860)

Arlecchina, gravure de Maurice SAND (1860)

Partie d’une gravure du XIX ème siècle de Maurice Sand, fils de George Sand, cette robe d’exception a été réalisée en doupion de soie… 954 pièces jaunes, rouges et vertes la composent… Plus 954 pièces de triplure, 62 pièces de doublure sans compter les jupons…

Il  y a 88 tailles de triangles différentes, 65 tailles de pièces jaunes différentes

Ce costume a été pour moi un rêve qui m’a poursuivi pendant dix ans… A plusieurs reprises, j’ai vu des costumes inspirés de cette gravure, mais aucun n’y ressemblait vraiment compte tenue des difficultés de réalisation…

 C’est l’assemblage de jeux de couleurs et d’illusions d’optique qui en font une

Arlecchina, une pièce exceptionnelle Crédit photo Thomas K

Arlecchina, une pièce exceptionnelle
Crédit photo Thomas K

pièce exceptionnelle. Les trapèzes se font rectangles, les lignes courbes se font droites dans un assemblage de précision en recherche d’équilibre et de perfection. Chaque changement de ligne en entraîne d’autres en cascade, chaque mm peut faire la différence et casser l’harmonie…

Il est toujours très difficile de passer d’un dessin en deux dimensions à une réalisation en volumes et en courbes…Plus de 400 heures ont été nécessaires pour la réalisation de cet ensemble.

Bien sûr, tout est perfectible et je me surprends parfois à rêver de la refaire en y ajoutant quelques modifications qui la rendraient encore plus proche de la gravure, notamment quant au tour de taille… Un jour, peut-être…..

 

Robe Second Empire jaune et bordeaux de Marie RINGLER

Robe vue de dos, Les pans de velours de soie bordeaux dynamise le doupion de soie brodé de motifs cachemire Crédit photo Thomas K

Robe vue de dos, Les pans de velours de soie bordeaux dynamise le doupion de soie brodé de motifs cachemire
Crédit photo Thomas K

Réalisée par Marie RINGLER dans le cadre du dispositif de transmission des métiers rares proposé par la Fédération Régionale des Métiers d’Arts d’Alsace, elle a été exposée au salon Résonance[s] 2012.

Le rêve de Marie était de réaliser une robe Second Empire à crinoline projetée.

L’histoire de cette robe commence à Lyon chez un célèbre et discret fournisseur de tissus spécialisé dans les tissus de scène. C’est toujours une fête de s’y rendre, de passer les 3 portes, de circuler dans les rayonnages à la recherche du tissu  qui sera l’alpha de la création.

Recherche sur le volume de la crinoline, réalisation du jupon, de la jupe et enfin de la robe dans une splendide soie rebrodée de motifs style « cachemire » qui a posé bien des problèmes de symétrie…. soulignée par du velours de soie bordeaux.

Mais le résultat a été à la hauteur des attentes de l’Atelier.

 

crinoline projetée, une recherche d'équilibre Crédit photo Thomas K

Crinoline projetée, une recherche d’équilibre
Crédit photo Thomas K

 

Une allure exceptionnelle pour cette robe vue de profil réalisée par marie Ringlr Credit photo Thomas K

Une allure exceptionnelle pour cette robe vue de profil
réalisée par Marie Ringler
Credit photo Thomas K

 

 Robe Louis XIV  de Jana RAVENEL

Toujours dans le cadre du dispositif de transmission des métiers rares de la FREMAA, cette robe a été présentée au salon Résonance[s] 2013.

robe louis XIV Jana Ravenel Salon Résonances Atelier la colombe Strasbourg

Originaire de Biélorussie, Jana est fascinée par les dorures et c’est un peu la réunion de la magnificence des or de l’Empire Russe et de la cour de Louis XIV que l’on retrouve dans cette robe.

dos robe Louis XIV en voulours frappé vert bouteille, Jana Ravenel

Dos robe Louis XIV en velours frappé vert bouteille, Jana Ravenel

Cette robe exceptionnelle est en velours frappé vert bouteille, doublée d’un jaypur de soie changeante tissée bleue et grenat clair, sur une jupe en doupion de soie mauve, le tout rehaussé de galons dorés et de strass Swarowski améthystes.

 

des mètres de galons cousus à la main, Jana ravenel Atelier la colombe Strasbourg

Des mètres de galons cousus à la main, Jana Ravenel Atelier la colombe Strasbourg

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous