Aujourd'hui, découvrez la robe jaune

Aujourd’hui, découvrez la robe jaune

 

J’ai aujourd’hui envie de vous parler de mon premier costume de location réalisé.

Il s’agit de la “Robe Jaune” fabriquée en 1981…. Pour un costume, c’est déjà un bel âge surtout quand on a fait la fête comme elle, des nuits entières à danser et à se pavaner….

Chaque année, lorsque l’on fait les rangements d’été dans l’Atelier et que l’on décide quel costume doit descendre à la cave pour laisser un peu de place aux nouvelles créations, Ségolaine me demande avec un petit sourire : “Et la Robe jaune, j’en fait quoi ?”…. Et devant mon silence gêné…. “Ok, je la laisse ici, j’ai compris…”

D’un point de vue purement comptable, sa place serait évidemment à la cave, voire même dans la vente d’occasion…. Mais ici, on est souvent plus sentimentales que comptables (surtout moi), heureusement pour le plaisir de travailler et le bonheur de vivre sa passion et tant pis pour le bilan. Une vie de comptable, ça doit pas être drôle et on ne doit pas rêver tous les jours avec tous ces chiffres…. (Et les mathématiciens, rêvent-il au milieu de leurs équations ?)

Alors voilà, elle est toujours rangée dans les rayonnages du côté de la Renaissance, bien qu’elle n’y soit pas complètement à l’aise… Robe d’inspiration plutôt que reproduction, elle n’est de nulle part ailleurs que du monde de mon imagination.

robe jaune atelier la colombe détail manche et jupeC’est chez anciennement Bouchara (aujourd’hui Eurodif) que j’ai trouvé les 6 m de tissus qui la compose… Bien sûr, maintenant, je dirais que c’est un vulgaire polyester brodé comme on en voit sur les stands de tissus orientaux des marchés, mais il y a 32 ans, c’était un produit tout nouveau  et moi qui adore le jaune, cette broderie argent et jaune m’avait attirée comme un aimant.

Je l’avais associée à un fin lamé argent et marron très sombre  que j’avais rebrodé de motifs floraux jaunes sur le devant. Le corsage trop usé a été remplacé par un broché marron et or très clair il y a 13 ans. Il lui arrive encore de faire une sortie ou deux, juste pour s’apercevoir qu’en 32 ans le monde a bien changé. Le prestigieux bal des typographes au palais des fêtes s’est éteint peu après son centenaire et dans les bals costumés on ne rivalise plus d’ingéniosité  pour avoir le prix du plus beau costume….

robe jaune Atelier la Colombe détail corsage et volantElle a aussi été Reine du Corso fleuri de Sélestat (du temps où la location était activité secondaire du pressing la Colombe avec Josiane Sutter) et j’avais à cette occasion refait deux pâles “Robes Jaunes” pour les dauphines…. Pâles comme toute copie fait un peu à la va-vite mais surtout par manque de broderies. Celles-ci sont parties vivre leur vie dans d’autres garde-robe ou coffre à costumes.

Voilà, j’espère que cette petite histoire de la “Robe jaune” vous aura donné envie de lui faire prendre l’air… Elle vous remercie d’avance de l’intérêt que vous lui avez porté.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire